Ma bio

 

Portrait

 

Petite, quand je n'étais pas à l'école, je passais mes journées à lire, à rêver et à faire du patin à roulettes.
Je voulais être écrivain, maîtresse d'école, conteuse, sorcière, exploratrice, aventurière, raconteuse d’histoires, journaliste, justicière, anthropologue, agent secret, posséder des pouvoirs magiques, apprendre toutes les langues, voyager comme mon héros Corto Maltese, ou vivre avec Mère Teresa.
J'ai vite compris que l'espace de ma vie serait trop petit pour accueillir tous mes rêves, sauf à réussir à arrêter le temps. J'ai donc essayé : j'ai fabriqué une potion d'immortalité, que j'ai testée autour de moi -sans succès- et j'ai refusé de porter une montre -je n'en ai jamais possédé- en espérant que cela m'éviterait de grandir -encore raté !-

Alors, j'ai vécu, réalisé certains de mes rêves, renoncé à d'autres, et, après bien des voyages, je me suis lancée dans une mystérieuse aventure : écrire. Alors, tout est devenu possible : les personnages qui ne vieillissent jamais, les journées qui n’ont pas de fin, les vies dans lesquelles on peut tout expérimenter, les retours dans le passé ou les sauts dans le futur : écrire, c’est magique !

J'ai travaillé en entreprise à Paris, pendant quinze ans, avant de quitter la France pour m’installer en Asie. J'ai vécu à Tokyo au Japon, puis à Singapour, avec mon mari et mes trois enfants. J'ai profité de cette expatriation pour découvrir de nouvelles cultures, apprendre de jolies langues, exercer plusieurs métiers et me lancer dans la littérature pour la jeunesse.  
J'ai voyagé dans la plupart des pays d’Asie : Vietnam, Cambodge, Birmanie, Sumatra, Bornéo, Bali, Chine, Inde, Australie, Hawaii, Malaisie, Japon, et dans quelques autres: Etats-Unis, Angleterre, Turquie, Grèce, Italie, Espagne, Portugal, Maroc...

J'habite maintenant en France, près de Paris. J'écris, j'anime des ateliers d'écriture pour enfants et adolescents, je suis tutrice à l'université, et, je fais du bénévolat pour Enfants du Mékong, une association caritative qui scolarise des enfants défavorisés d’Asie du Sud-est. 

Je garde toujours du temps pour rencontrer mes lecteurs ; dans le cadre des prix littéraires pour lesquels je suis sélectionnée, dans les ateliers d’écriture, sur les salons où je suis invitée, je vais à leur rencontre et je les entraîne avec beaucoup de joie sur les chemins de la lecture et de la création.
J
'ai encore une profusion de projets, mais, vous l'aurez compris, il me faudra certainement vivre plusieurs vies pour tous les réaliser.